Retour

Conclusion

Vous l’aurez compris, la venue d’une blessure est un événement que l’on ne doit pas prendre à la légère. Néanmoins, il est possible de retarder des éventuels bobos en appliquant certaines règles de base, comme de respecter le principe de progression en écoutant son corps et en respectant les limites que celui-ci nous impose, d’éviter les changements drastiques dans vos habitudes, notamment en ce qui a trait aux étirements, de prendre le temps de choisir sa partenaire de couse (votre chaussure) et de veiller à maintenir votre équilibre musculaire, surtout lorsque le volume de course se fait sentir.

Les facteurs d’influence énumérés dans le texte englobent une foule d’autres éléments qui mériteraient eux aussi leur place en tant que sujets d’article de blogue. En attendant qu’ils y trouvent tous leur place, ces quelques indices de ce texte vous guideront vers les bons choix et la réflexion qui s’impose pour votre propre pratique.

 

À lire aussi :

Prévention des blessures
en course à pied

→ Mieux vaut prévenir que guérir ←

→ Le Principe de progression • découvrir son corps ←

→ Principe de progression • respecter ses limites ←

→ Économie de course • trouver le juste équilibre ←

→ La chaussure de course • le confort avant tout ←

→ Équilibre musculosquelettique • pour une meilleure efficacité de course ←

→ La conclusion ←

 


Sources :
[1] L’internaute, en ligne : http://www.linternaute.com/proverbe/605/mieux-vaut-prevenir-que-guerir/ [consulté le 13-06-2018].
Bertelsen et al. (2017). A framework for the etiology of running related injuries. In Scand J Med Sci Sports. Vol. 27 (11) :1170–1180.
• Videbaek S, Bueno AM, Nielsen RO, Rasmussen S. Incidence of running‐related injuries per 1000 h of running in different types of runners: a systematic review and meta‐analysis. Sports Med. 2015;45:10171026.