Retour

On sort les pneus d’hiver!

Ah! L’hiver québécois… La belle neige blanche, celle qu’on aime, poudreuse ou craquante sous nos pas ou nos skis lors des journées à -15 Celsius sous le grand soleil du mois de février… Cette période bénie des sportifs qui aiment jouer dehors est inévitablement précédée d’un moment de transition, que l’on pourrait appeler les mois de « bouette ». Plus souvent en novembre-décembre lorsque l’hiver arrive, puis en mars-avril, lorsque celui-ci fait place à la saison estivale, il s’agit d’un laps de temps où la température oscille entre positif et négatif, occasionnant des maux de tête aux usagers des trottoirs, aux employés municipaux et aux météorologues. En général, on a droit à un cocktail de tempêtes, allant des épisodes de verglas, de « pluies hivernales » suivies de froid glacial, de givre et autres « gloubi-boulgas » dont seule Dame Nature a le secret.

Quand le mercure passe sous la barre du zéro, les propriétés du sol changent. Sujette au gel/dégel, la chaussée devient glissante, instable, imprévisible… chaque jour amène son lot de surprises. Pour ceux et celles qui courent, marchent ou font leur sport à l’extérieur, il peut être utile de se munir de chaussures spécifiques aux usages et aux terrains d’hiver que nous offrent la ville, la campagne ou la pleine nature.

Ça tombe bien! Les enseignes ont entendu l’appel des sportifs pour qui l’hibernation n’est pas une option. Depuis quelques années, l’offre des chaussures conçues pour la course hivernale se multiplie. Des modèles résistants à l’eau, imperméables ou carrément munis de clous aux semelles voient le jour à chaque nouvelle saison, ce qui vous donne une panoplie de choix, peu importe quel type de coureur-euse vous êtes. Afin de vous aider à déterminer dans quel camp vous vous trouvez, Boutique Courir a sélectionné quelques modèles de chaussures correspondant aux profils les plus fréquents.

Et vous, dans quel camp êtes-vous?

 

L’habitué / L’Habituée

Vous courez en hiver depuis plusieurs années. Vous étiez là avant que les modèles de chaussures « d’hiver » ne voient le jour. Vous êtes à l’aise sur la chaussée glissante et la sensation des pieds mouillés ne vous dérange pas, puisque vous avez des chaussettes adéquates. Optez pour une chaussure de course en sentiers d’été conventionnelle, ou prolongez la vie de vos chaussures de course sur route habituelles si vous ne craignez pas de glisser sur un sol plus meuble et imprévisible. Si vous n’avez jamais fait l’expérience de chaussures de course en sentiers, peut-être serez-vous surpris-e de la rigidité de ces dernières, d’autant plus que toutes les semelles de chaussures deviennent plus dures avec le froid. Malgré cela, une chaussure d’été demeure plus souple que son équivalent de course en sentiers, justifiant sans doute de rester avec ses chaussures d’été habituelles pour commencer, si vos pieds sont sensibles au changement.

Autre point à souligner si vous choisissez de garder vos chaussures habituelles en hiver, gardez en tête que celles-ci n’ont plus autant d’adhérence que sur le bitume d’été. C’est la raison pour laquelle nous recommandons que l’usage des chaussures de route conventionnelles en hiver se cantonne à une utilisation en ville et sur des routes tapées et dégagées, du moins au début de la saison.

Exemples de chaussures de course en sentiers conventionnelles : Saucony Peregrine, New Balance Vazee Summit, Brooks Cascadia, Asics Gel-Fujilyte, Brooks Pure Grit, Altra Lone Peak, Salomon Speedcross, Altra Superior.

 

Le Curieux / La Curieuse

Vous connaissez les chaussures de course en sentiers conventionnelles. Vous souhaitez courir en hiver tout en étant protégé-e des éléments, mais vous craignez d’avoir trop chaud dans des chaussures imperméables. Qu’à cela ne tienne! Optez pour des chaussures dotées de membranes « Softshell ». Résistantes à l’eau sans être à 100% étanches, l’empeigne de ces chaussures protègent vos pieds des intempéries, tout en les laissant respirer. Le meilleur des deux mondes? Faites-en l’essai et vous verrez!

Exemples de chaussures de course en sentiers dotées d’une membrane « softshell » : Salomon Speedcross CS, Saucony Peregrine Runshield, On-Running Cloudventure Peak, Saucony Peregrine Ice+ .

 

Le Frileux / La Frileuse

Avec vous, pas de concession sur le froid! Vous êtes motivé-e, vous voulez mettre toutes les chances de votre côté et patauger dans les flaques de gadoue sans avoir à faire le grand écart à chaque coin de rue. Si la course hivernale est une première pour vous, vous pourriez être charmé-e par l’aspect polyvalent des chaussures de course en sentiers imperméables. En effet, non seulement vous seraient-elles utiles pour la course, mais elles s’avèreraient aussi de bonnes alliées durant la saison chaude pour vos sorties en randonnée d’un jour ou pour vos voyages.

Exemples de chaussures de course en sentiers imperméables : Asics GT-1000 G-TX, Asics Gel-Fujitrabuco G-TX, Asics Gel-Cumulus G-TX, On-Running Cloudventure Waterproof, Brooks Cascadia GTX, New Balance 910 GTX, Salomon Speedcross GTX

 

Le Coureur / La Coureuse des glaces

Pour vous, aucun élément ne doit faire obstacle à votre pratique. Pas même la glace, ennemi juré de tous. Vous habitez près d’un lac glacé ou des montagnes enneigées, ou encore, vous vivez en ville et vous avez envie de sortir même s’il y a une tempête de verglas. Que les semelles soient dotées de clous (Salomon Spikecross) ou de matière conçue spécifiquement pour adhérer à la glace (Saucony Razor Ice+), leur empeigne protectrice vous tient à l’écart de toute forme d’intempérie. Toutefois, gardez en tête que certains modèles de chaussures, comme les Salomon Spikecross, ne seraient pas appropriées sans une bonne couche de glace ou de neige, car les petits clous intégrés à leurs semelles s’useraient rapidement sur l’asphalte.

Exemples : Salomon Spikecross, Saucony Razor Ice+.

 

Le Cramponné / La Cramponnée

Peu importe la chaussure… ce qui compte pour vous, c’est l’adhérence au sol. Vous ne souhaitez pas nécessairement changer de type de chaussure, car vous êtes à l’aise avec la neige et le relief accidenté des rues enneigées. Par contre, vous aimeriez bien pouvoir sortir dehors même si le sol est couvert de glace. En faisant un peu fi du confort, vous trouverez votre bonheur parmi une sélection de crampons de caoutchouc que vous mettrez ou enlèverez au gré des fluctuations météorologiques. Pas bête, quand on sait que les tempêtes de verglas totalisent seulement quelques jours sur un hiver complet… Le confort aux pieds est certes moins confortable qu’avec une paire de souliers de course en sentiers spécialisée, mais votre portefeuilles, lui, vous remerciera.

Exemples : Icetrekkers Spikes, Icetrekkers Diamond Grip, Yaktrax Run.

 

Vous avez lu les différents profils énumérés ci-dessus, mais ne vous sentez pas appartenir à l’un d’eux? Ou au contraire, vous êtes un peu de tout cela à la fois? Passez nous voir en boutique, à Longueuil ou à Montréal. Nous discuterons de vos objectifs et nous trouverons la meilleure option pour vous.

 

 

Crédit photos (en ordre d’apparition) – Photo 1 : Alice Donovan Rouse on Unsplash / Photo 2 : Pexels / Photo 3 : Salomon – Mattias Fredriksson