Retour

Guide d’achat de skis de fond

Les Jeux Olympiques de Pyeongchang sont terminés et les prestations de nos athlètes canadiens en ski de fond vous ont fait rêver. Activité riche et complète, vous songez à vous procurer vos premiers skis, mais ne savez pas vraiment comment vous orienter dans votre choix.

Voici un petit guide qui pourrait vous être utile pour cerner le bon ski à prendre, en fonction du type de personnalité qui cadre le plus avec qui vous êtes.

 

Quand vous vous rendez en magasin pour l’achat d’un produit spécifique, notre personnel s’efforce de trouver celui qui correspond le mieux à votre profil. Pour cette raison, il ou elle vous pose des questions sur vous, vos habitudes de vie, votre désir de faire du sport, de performer (ou pas), de vous divertir ou de simplement vous transporter au quotidien. En répondant franchement à ces questions, vous savez que vous aurez un meilleur conseil et un produit qui vous représente…

 

Quel sport pratiquez-vous?

Vous préférez les sports individuels ou collectifs? Êtes-vous plus « course/vélo » que « sports collectifs »? Que vous soyez adepte assidu(e) ou contemplatif(ve), le fait de pratiquer votre sport seul(e) ou avec d’autres personnes nous donne déjà des indices sur le bon instrument à vous montrer. Par exemple, si vous êtes le plus souvent en solo dans votre activité, peut-être préférez-vous un ski axé sur la performance, alors que si vous bougez en famille, un ski de randonnée fait l’affaire.

 

[Cliquez sur l’image ci-dessous pour agrandir]

Skis de bois, skis de rando, revêtements en rayons ou en mousse, « peaux de phoque » (skins) ou écailles de poisson, skis classiques ou de patin… Vous vous en doutez, nous n’avons qu’effleuré le sujet du ski! Néanmoins, vous vous êtes reconnu(e) dans une ou plusieurs de ces descriptions et vous voudriez aller plus loin dans l’achat d’une paire de skis? Nous vous invitons à vous rendre en magasin pour obtenir le conseil des experts, qui vous aideront à mettre le doigt sur le type de skis qui vous correspond.

 

 

* Autrefois, les skieurs utilisaient des peaux de bêtes sous leurs skis pour se déplacer : peaux d’élans, de phoques ou autres animaux à poils courts et durs. Aujourd’hui, on utilise généralement des peaux de mohair, des peaux en fibres synthétiques ou un combiné des deux, que l’on fixe sous la semelle des skis au niveau de la zone de fartage. Selon les types de skis, ces peaux de phoque, renommées « skins », se collent et se décollent au gré des montées et des descentes dans le cas de skis de « back country », ou encore sont fixées au ski de fond au niveau de la zone de fartage sur les skis de fond de randonnée et de performance, évitant du même coup la nécessité de farter.