Retour

Joëlle se démarque au 5km Endurance

Objectif réussi!

 

Notre nouvelle recrue chez Boutique Courir, Joëlle White, a réussi un record personnel au 5km Endurance, le 9 août 2017, en terminant l’épreuve avec un temps de 18min46sec.

« Mon objectif était de terminer la course en moins de 19 minutes. Je suis très contente de ma performance », dit-elle humblement, arborant un large sourire de contentement.

Quatrième de sa catégorie d’âge et onzième sur le total des arrivées féminines, Joëlle débute sa préparation bien en amont de sa course de mercredi dernier, à travers un programme d’entraînement fractionné et ponctué d’intervalles à très haute vitesse. Sur la ligne de départ, elle se souvient de commentaires entendus à propos de la course : « attention de ne pas partir trop en avant », « gare à l’adrénaline de début de course », car l’emportement mène à brûler des cartouches et à s’hypothéquer sur la fin du parcours. Elle se positionne donc dans le premier tiers du peloton, plutôt « nerveuse », mais déterminée

Polyvalente, Joêlle peut vous guider dans les sections chaussure, vêtements et soutiens-gorges de Boutique Courir Montréal… et bien plus!

Elle se souvient avoir fait plusieurs tentatives pour aller sous la barre des 19 minutes dans le passé, sans pour autant y parvenir… « J’avais l’impression de pouvoir atteindre ce cap, mais je voulais le vivre. Je voulais me le prouver à moi-même ».

Au signal de départ, « ça joue du coude » entre les coureurs… Pour garder son rythme, Joëlle est obligée de se décaler sur l’herbe, en contrebas de la piste. « On a cette impression que tout le monde veut aller au même endroit au même moment. Je n’ai pas le choix de me déporter sur le côté si je veux éviter l’effet d’entonnoir ». Pendant l’effort, Joëlle reste attentive à son corps, « constante et détendue ». Sur le dernier kilomètre, elle ressent un petit haut le cœur, mais elle ne se démonte pas. Elle retente même un sprint sur le dernier droit et termine sa course avec la satisfaction d’avoir « tout donné ».

Si elle avait un conseil à donner au coureur ou à la coureuse désireux(se) de s’améliorer sur une distance donnée, Joëlle soulignerait d’abord l’importance de garder sa concentration, lorsqu’on souhaite garder une vitesse « plus rapide que celle à laquelle on est habitué(e) de courir ». Le choix du parcours pèse aussi dans la balance, car il permet de mieux anticiper le défi et de se projeter sur le temps que l’on souhaite atteindre : « sachant que le 5km Endurance est un parcours plat et que la compétition y est relevée, je savais que j’allais trouver une épreuve à la mesure de mon ambition ».

Et de l’ambition, elle en a! Pour la fin de l’année, Joëlle souhaiterait abaisser son temps aux épreuves du demi-marathon et du marathon. Au demi-marathon de Montréal en septembre 2017, elle vise un temps sous les 1h30min, tandis qu’au marathon de Philadelphie en novembre 2017, elle tentera de descendre sous sa « barrière psychologique » du 3 heures.

On le lui souhaite de tout cœur! Bravo Joëlle!

 

Suivez Joëlle sur sa page Facebook.